• Mosquée Masjed-e chah
  • Photo de groupe version iranienne
  • La mosquée des femmes du Cha Masjed-e Sheikh Lotfollah

Esfahan ou la moitié du monde

Classé dans : Iran | 6

Capitale de l’Iran sous le règne des Seljouk et des Safavid, Ispahan (aussi nommée Esfahan ou Isfahan) est connue pour être l’une des plus villes de l’Asie mineure. Au 16ème siècles, la ville était appelée « La moitié du monde » à cause de sa splendeur.

Esfahan est une ville magnifique que nous prenons le temps d’apprécier.

Au centre, se trouve un immense place, la place Naqsh-e Jahan, encadrée de deux magnifiques mosquées (peut-être les plus belles d’Asie), d’un palais et du bazar. Bien que nous ayons visité plusieurs mosquées, nous ne nous lassons pas d’admirer ces mosaïques aux motifs réguliers et ces minarets pointant vers le ciel.

Alors que la place est quasi-déserte aux heures de grande chaleur, elle reprend vie au coucher du soleil. Les familles iraniennes se rassemblent pour pique-niquer et trouver un peu de fraîcheur autour du bassin central et de ses jets d’eau.

Les piques niques sur la place Naghsh-e à Ispahan
Pique-niques le soir sur la place Naghsh-e Jahan
Mosquée Masjed-e chah à Ispahan
Mosquée Masjed-e chah
Mosquée Masjed-e Sheikh Lotfollah à Ispahan
Mosquée Masjed-e Sheikh Lotfollah
Intérieur de la mosquée Masjed-e Sheikh Lotfollah à Ispahan
Intérieur de la mosquée Masjed-e Sheikh Lotfollah
Photo de groupe version iranienne à Isfahan
Photo de groupe version iranienne
Intérieur de la mosquée Masjed-e chah à Ispahan
Intérieur de la mosquée Masjed-e chah
Mosquée Masjed-e chah à Ispahan
Mosquée Masjed-e chah derrière le bassin de la place meydān-e chah
La mosquée des femmes du Cha Masjed-e Sheikh Lotfollah
La mosquée des femmes du Cha Masjed-e Sheikh Lotfollah
Dome de la mosquée Masjed-e chah
Dome de la mosquée Masjed-e chah
Femmes en chador place Naghsh-e Jahan, Isfahan
Sortie entre copines place Naghsh-e Jahan
Palais Chehel Sotoun à Ispahan
Palais Chehel Sotoun, aux quarante colonnes

Pour notre part, afin d’éviter les grandes chaleurs de l’après midi, nous nous abandonnons aisément à de petites siestes dans les nombreux espaces vert de la ville.

Nous consacrons une petite journée à la visite du quartier arménien de Jolfa, loin des traditionnelles mosquées. Des chrétiens arméniens furent déplacés jusqu’à Esfahan par le Shah Abbas I, amateur de leur artisanat. Le quartier de Jolfa comprend ainsi quelques églises et cimetières chrétiens. Nous visitons notamment l’église Kelesa-y Vank. Son intérieur est richement décoré dans un mélange de styles européen et iranien. Les murs et les plafonds sont surchargés de belles peintures, décrivant les scènes principales de la bible.

Eglise arménienne, quartier de Jolfa, Isfahan
Eglise arménienne, dans le quartier de Jolfa
Eglise arménienne, quartier de Jolfa, Isfahan
L’église a une décoration très chargée

A la fin de la dynastie des Safavid, la capitale fût transférée à Shiraz, qui sera notre prochaine étape.

C’était la première fois que :

  • Romain sauvait des chatons (cinq chatons aveugles coincés derrière le frigo de notre hôte)

6 Responses

  1. rourbene

    salut a vous deux juste pour un petit coucou + bonjour+ salutation + très belles les photos + comment sa va vous ? + bisous + toujours encore bonne route …. ok roub!!!

  2. Romain

    Salut Roubene. Merci pour ton commentaire au style si personnel. Nous sommes en train de crever de chaud à Tashkent, en Ouzbekistan.

  3. Téhéran, capitale d'un pays mal aimé - The Plan

    […] La propagande politique et religieuse est partout en Iran, à travers les drapeaux omniprésents, les portraits des Guides Suprêmes suspendus sur tous les bâtiments officiels, ainsi que dans les portraits des martyrs. On retrouve ces derniers un peu partout, aux bords des routes, dans les gares et même au dessus des fontaines. A titre d’exemple, voici un texte extrait d’une carte touristique d’Isfahan. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *