• Sur la Grande Muraille
  • Coucher de soleil sur Simatai

Déambulations sur le dos d’un dragon

Classé dans : Chine | 5

Quel est l’animal le plus dangereux que l’on puisse trouver en Orient ? Le Dragon ! Il est autant craint en occident que vénéré par les chinois. Nous allons aujourd’hui à la rencontre du plus long d’entre eux. Il s’étire sur plus de 6000 km et a protégé l’empire du milieu pendant plus de deux mille ans. Suivez-nous sur la Grande Muraille de Chine.

Site archéologique le plus impressionnant de cette partie du monde, elle attire chaque année des millions de visiteurs (soit un peu plus que notre site web). Pour éviter la cohue des parties les plus fréquentées nous nous aventurons jusqu’à une portion plus éloignée de la capitale, à Dongpo. Nous avions lu sur le web que le lieu était idéal pour visiter la muraille seuls. Mais cela n’est pas aussi facile que nous l’avions prévu.

Dongpo est un tout petit village accroché à une colline, à une centaine de kilomètres de Beijing. Il est longé par une portion de la Grande Muraille qui était, il y a encore peu de temps, en rénovation. Comme à notre habitude, nous partons vers le village sans avoir réservé ou avoir arrangé une prise en charge quelconque. Nous avons quand même un nom, celui d’une famille qui propose un hébergement, et un numéro de téléphone. Après un trajet en bus puis en taxi, nous rencontrons le gérant de cet « hôtel » sur le bord de la route. Il s’appelle Lio et semble attendre d’éventuels touristes. Il nous amène à sa maison et après quelques coups de téléphone à un ami qui fait le traducteur à distance, nous convenons d’un prix pour la nuit et les repas.

Ce soir on fait le mur !

Nous profitons de la vue sur la Grande Muraille alors que nous prenons notre apéro. Lio nous explique qu’il n’est plus possible d’aller voir le coucher de soleil sur la Muraille depuis la fin des travaux de rénovation. Le site est fermé et gardé. Devant notre déception, il nous propose d’envoyer sa mère en reconnaissance : si elle ne voit pas de garde sur cette portion de mur, elle reviendra nous le dire. La vieille dame, haute d’un mètre cinquante au plus, prend une faux sur son épaule, pose un grand chapeau en osier sur sa tête et part en souriant jouer les éclaireurs.

Apéro devant la Grande Muraille
Apéro devant la Grande Muraille

Elle revient une heure plus tard et nous fait signe que nous pouvons tenter l’ascension. Après une montée d’une demi-heure dans la forêt, nous atteignons une partie plus basse du mur. Sophie est toute contente de poser les pieds sur ces pierres mais elle déchante aussitôt: cinquante mètres plus haut, un garde descend tranquillement vers nous. Nous nous cachons dans les fourrés, le laissons passer en priant pour qu’il ne nous ait pas vu et qu’il finira sa tournée. Malheureusement il semble que n’ayons pas été suffisamment discrets. Le garde va s’asseoir une vingtaine de mètres plus loin. Aucune chance de passer sans qu’il nous remarque. Nous décidons d’attendre, espérant qu’il ne restera pas de faction trop longtemps et qu’il partira avant le coucher du soleil. Là encore c’est une déception pour nous car il ne bouge pas d’un poil. Nous sommes contraints de redescendre la colline bredouille et dans la pénombre.

Coucher de soleil sur Simatai
Coucher de soleil sur Simatai

C’est au pied du mur que l’on voit le mieux le mur

Mais nous ne restons pas sur un échec. Nous retentons notre chance le lendemain à 5h du matin. Nous sommes heureux de constater que le garde n’a pas dormi devant la tour de guet. Nous sommes enfin sur la Grande Muraille de Chine ! Seuls !

Nous passons la première partie de la matinée à admirer la vue du haut de cette portion de la muraille. Le soleil levant teinte les pierres d’un jaune doré.

escalier-muraille-chine-simatai
Escaliers sur la muraille
grande-muraille-de-chine-simatai
Grande Muraille à Simatai

Après un petit déjeuner vers 7 heures, Lio nous dépose, avant son ouverture, devant l’entrée officielle de la portion de Simatai. En haut, nous ne croisons que quelques ouvriers qui travaillent encore à la rénovation. Pour le reste, aucun autre visiteur. Nous parcourons la distance qui nous sépare de la portion de Jinshanling sans croiser personne. Nous pouvons admirer à loisir le dragon qui serpente sur les crêtes et couronne majestueusement les montagnes verdoyantes. Profitant de l’absence de touristes, Romain prend près d’un million de photos panoramiques.

La muraille se pliant aux contours de la montagne, certaines parties sont très pentues. Quand il y a des escaliers, les marches sont souvent d’une hauteur variable. Cela rend notre progression assez lente et difficile mais nous sommes tellement contents de cette visite que nous en oublions un peu nos genoux douloureux.

Sur la Grande Muraille
Sur la Grande Muraille
grande-muraille-de-chine-jinshanling
La Grande Muraille à l’assaut des collines
grande-muraille-chine-jinshanling
La Grande Muraille à perte de vue
muraille-jinshanling-matin-chine
Tour de guet à Jinshanling

Nous arrivons à Jinshanling peu après son ouverture au public. Nous rencontrons alors les premiers touristes qui viennent du téléphérique en sens inverse. A partir de ce moment il devient plus difficile de prendre une photo de la Grande Muraille sans y inclure une demi-douzaine d’ombrelles et de chapeaux multicolores.

Nous quittons la Grande Muraille fourbus mais heureux. Cette promenade sur le dos du dragon restera un des grands moments de notre tour du monde. Comme dirait Romain, « c’est vachement mieux que la ligne Maginot » !

Pour avoir plus d’informations (pas forcément à jour par contre) sur cette partie de la Grande Muraillle : NovoMonde (descendez jusqu’au commentaire de Julie du 26/04/2014), BonjourChine, GreatWallForum.

C’était la première fois que :

  • nous ne pouvions pas prendre une douche car « il n’avait pas plu »
  • nous visitions une des 7 nouvelles merveillles du monde
  • nous jouions à cache-cache avec un garde

5 Responses

  1. Nico & Gabi

    Impressionnant et belle vue pour l’apéro. Tenez nous au courant quand vous avez un million de visiteurs sur le site. On attend la suite de vos aventures avec impatience…

    • Romain

      Viens ! Dans les prochains mois nous serons au Laos, Birmanie, Thaïlande, Malaisie, Indonésie, Nouvelle Zélande, etc
      On se donne rendez-vous ?

    • Romain

      Quand je tape « 男友 » dans Google Translate il me dit « petit ami »… Tu es sûre de l’écriture ? :o)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *